Lévriers traumatisés

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Lévriers traumatisés

Message par Nath le Dim 15 Avr - 12:00

Pour celles qui ont eu des lévriers traumas, que ne pouviez-vous pas faire avec eux ? je suppose que tout dépend aussi des causes du ou des traumatismes. Acceptaient-ils d'être confiés temporairement à une autre personne ?
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Jeu 26 Avr - 11:43

Oui Nath tout dépend du trauma je pense.

Chez le galgo la principale cause du traumatisme est l'humain. La seule chose qu'on ne peut donc pas faire avec eux au tout début est les noyer dans une foule ou même forcer le contact en imposant une promiscuité trop proche.

Avec Peter (qui n'a jamais eu peur de rien que de l'humain) j'ai procédé par étapes. D'abord lui donner confiance en nous, une confiance qui doit être solide. Donc de la douceur, de l'entrain et une communication adéquate coté codes canins. Puis Asa lui a montré que l'on pouvait faire confiance et comme elle était bien dans ses coussinets elle le rassurait par son calme.

Coté confier les loulous à quelqu'un.. mis à part les autres membres de la famille (conjoint et fils) perso je ne l'ai jamais fait et ne le ferai jamais. Peter serait stressé au possible et Pedra c'était juste impossible. Ils ont besoin de personnes à qui ils peuvent faire confiance à 100%.

Après cette première étape de mise en confiance avec la famille on ajoute les ingrédients à petites doses, on croise des humains de plus en plus proches.. puis les foules de plus en plus denses, des foules calmes bien sûr (allemagne du nord a été un lieu merveilleux de zénitude et nos loulous ont fait d'énormes progrès durant nos vacances là bas). Calme est le maitre mot je crois quand on veut faire progresser des traumas. Calme et même zénitude, il faut vraiment se conditionner soi même à être dans cet état d'esprit.

Puis viennent les lieux clos avec des humains dedans (très dur pour Peter pendant longtemps). Peter nous suivait dans les restaurants mais avec de la crainte quand même.

Pour Pedra qui souffrait d'un syndrôme de privation j'allais même au delà de la simple zénitude, je mettais dans mon attitude une gaité et un entrain (totalement ridicules pour quiconque me voyait..) pour toute chose au début.. ohhh la jolie fleur ! et les arbres !.. je chantonnais en balade.. bref je lui montrais qu'au delà de ne pas être anxiogène, le milieu dans lequel elle évoluait était hyper attrayant.. Je lui parlais avec une petite voie pleine de bonne humeur et la complimentait en en faisant des tonnes à chaque fois qu'elle allait de l'avant.

Une chose importante : il faut TOUJOURS anticiper et prendre les précautions d'usage :
Double attache au début, attache dans la voiture avec détachage uniquement une fois sécurisé à nous, sécurisation de la maison donc pas de fenêtres ouvertes (sauf oscillant-battant biens sûr), précaution avant d'ouvrir la porte aux invités etc.. Il faut anticiper en permanence la réaction possible des loulous. Car un trauma dans la nature ne va se laisser approcher par aucun autre humain que ses "humains de confiance".. donc la cata assurée..

Ces précautions deviennent moins drastiques avec le temps selon le degré d'évolution du loulou. Je peux maintenant lâcher Peter pendant les balades par exemple. Mais quand j'ai eu à gérer au téléphone la chute de ma maman, une des premières choses auxquelles j'ai pensé était de dire à mon fils d'enfermer Peter dans notre chambre pour prévenir tout risque de fuite avec l'arrivée des pompiers. Mais tout cela ce sont des automatismes qui se mettent en place.

Donc accueillir un trauma représente des contraintes certes.. pas mal même selon le degré, mais c'est un partage merveilleux.. vous leur apprenez la confiance et eux vous donnent tout le reste.. Les voir s'ouvrir petit à petit est totalement bouleversant et l'amour qui se met en place est immense, infini je dirais même.

Pedra était ma dose de joie quotidienne.. cela va faire un an qu'elle est partie et elle me manque toujours autant. Je pense à elle chaque jour. Quinze jours avant son décès je disais une fois de plus à mon chéri qu'elle était le plus beau cadeau qu'il m'ait jamais fait.. et je le penserai jusqu'à la fin de mes jours je le sais.
avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Jeu 26 Avr - 13:35

Je ne saurais mieux dire que Teatime...

Pour Oslo qui était trauma par la faute des humains, (enfermé et frappé), je ne saurais mieux dire que Teatime. Moi aussi j'ai modulé ma voix. Et encore...il ne faut pas trop leur parler au début. Je lui ai fait croire que je l'oubliais, pour qu'il puisse nous observer (petite bête sauvage qu'il était...).

Pour Tonio, c'est autre chose: il a toujours eu une adoration pour le genre humain, mais viscéralement traumatisé par ses congénères (il avait plus de trente traces de morsures, cuisse arrachée, queue coupée, cicatrices à la gorge et au ventre), au point de faire une hémorragie intestinale à chaque rencontre "de trop près", à moins qu'il s'agisse d'une autre whippet !

Mais le comportement à avoir avec eux était finalement le même que ce que décrit Teatime: il faut ANTICIPER et SECURISER. Ne rien imposer.

Je dirais: c'est comme si vous étiez au début de la Création du Monde, et comme si vous tentiez le premier rapprochement chien/homme. Comme si vous vouliez approcher un petit animal sauvage...il faut se faire petit et humble !
Je dirais qu'il faut faire abstraction de la "civilisation", pour revenir soi même à notre animalité. Comprendre les choses instinctivement, dans le silence, l'observation. Pour mieux se mettre à sa place, il faut je crois développer nos sens, et éviter de trop verbaliser, ne pas "théoriser", ne pas vouloir appliquer des règles (soit-disant) "bien connues" du chien. On n'apprend que du chien qu'on a en face de soi, et pas des livres "généraux", qui, sans les dénigrer, ne parlent pas de ces chiens là.
Il faut une patience infinie, et savoir que rien n'est JAMAIS su, ni acquis...

Puis quand vous gagnez ne serait-ce qu'un lueur d'espoir, puis les fameuses "premières fois"
où vous avez leur confiance, comme le dit aussi Teatime, c'est un bouleversement en vous qui sera inoubliable, infini.


avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Jeu 26 Avr - 14:13

Oui Michèle tu as raison de préciser que pour les traumas il est important de se faire quasi oublier au début et de ne pas trop verbaliser.

J'aurais bien dû distinguer le coté trauma/humain du syndrôme de privation qui est quelque chose de très différent en fait.

Dans le cas du syndrôme de privation c'est absolument TOUT qui est vecteur de peur. Donc il est important de montrer par son comportement que de un : ce n'est pas dangereux et que de deux : c'est même intéressant.

Parce que le souci avec le syndrôme de privation est que le loulou ne va pas avoir envie d'aller de lui même vers les choses, puisqu'il n'a jamais appris au bon moment à découvrir des nouveautés et que du coup toute nouveauté est source de peur et que cette peur le clou littéralement sur place.
..quand ça ne le force pas carrément à se cacher. Pedra fourrait sa tête dans n'importe quel endroit creux quand nous l'avons cherché.. genre un pneu qui était posé contre le mur de la maison de la dame ou l'embrasure de la porte du camping car lors de notre retour. Elle a mis 3 semaines à sortir d'elle même de son panier.. Elle s'appelait "caillou" j'ai vite compris pourquoi..

Il faut donc "suggérer" de faire en lui montrant que ce n'est pas dangereux et que c'est même hyper sympa. Impossible de forcer la chose, cela ne ferait que renforcer son coté stressant.. tout est donc dans la suggestion.. et comme ils sont fort heureusement très observateurs, montrer aux galgos que c'est super intéressant est très facile, euh enfin plus aisé huhu..

Ma puce a donc commencé par le plus logique.. explorer en reniflant.. par terre dedans (oui je me suis mise à 4 pattes aussi avec les loulous.. je vous ai dit que je n'ai pas peur du ridicule) puis dans la cour.. puis rapidement lors de petites promenades de 10 min devant la maison puis de plus en plus loin..

Elle a appris des trucs tout bête qu'on croit inné.. genre à manger de l'herbe et là encore une fois c'est Asa qui le lui a montré. Ce jour là Pedra a donc mangé ce qu'elle avait juste sous non nez.. et l'a recraché du coup parce que ce n'était pas bon.. (j'ai tellement ri ce jour là, elle était si naive pour tout.. un délice..). Mais elle a bien regardé et a fini par trouver la bonne plante. Ainsi de suite avec plein de choses.. Le secret c'est de rajouter les choses petit à petit, tout doucement et il faut surtout que ce soit un plaisir de les avoir découvert, que ce soit hyper positif.

Bref un boulot un peu différent mais au combien intéressant.

Le travail que tu as dû faire avec Tonio Michèle est autrement difficile.. Vu que le meilleur des thérapeutes pour un chien est un autre chien.

avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Jeu 26 Avr - 15:33

Oui, c'est bien cela.
Pour un chien trauma par d'autres chiens, le meilleur thérapeute est un autre chien. Ce qui m'a aidé fondamentalement pour Tonio, c'est sa curiosité, voire son amour fou pour le genre humain !

Et tu vois, s'agissant d' Oslo, qui était maltraité par des humains (durant sept ans tout de même...), et à qui en plus, on avait arraché "sa" femelle, nous nous rejoignons: TOUT est vecteur de peur.
Oslo est resté prostré derrière une potée de romarin sur la terrasse, pendant des jours.
Il serait rentré dans un trou de souris s'il avait pu.
C'est exactement ce que tu décris pour Pedra.

Et tu vois, j'ai été comme toi: j'ai fini instinctivement au sol avec lui, couchée sur le côté, comme les chiens qui se soumettent...pour montrer qu'il n'avait pas à avoir peur de moi !
Et ça a marché ! J'étais épuisée, alors je me suis endormie sur le parquet, au réveil, il était dans le creux de mes genoux. Je suis restée longtemps...longtemps sans bouger une oreille, je voulais lui laisser l'initiative de s'éloigner un peu. Ca ne pouvait pas venir de moi, je ne voulais pas "le chasser", même en douceur !

Ensuite, il est resté prostré des semaines également, mais cette fois à l'intérieur de l'appartement, coincé entre le mur, un meuble, et derrière le rangement des CD !
"A l'interieur", c'était quand même une victoire, vu qu'il n'en avait pas le droit dans sa première vie.

N'empêche, mon Oslo était comme tes lévriers: Oslo avait tissé des liens de paix et de confiance avec moi (j'ai pu pratiquer des soins sur lui qui demandaient sa confiance absolue), mais avec le reste du genre humain, c'était "OUBLIEZ MOI" ! Ou "POUR VIVRE HEUREUX VIVONS CACHE". Par exemple, j'avais à cette époque quatre whippets, les gens croyaient tous (et encore aujourd'hui) que je n'en avais que trois...et ça me fait sourire. Parce que je sais qu'Oslo se planquait derrière moi quand je parlais avec quelqu'un dans la rue. Je faisais un pas à droite: lui aussi. Deux pas à gauche, lui aussi.
Quant aux enfants: il avait fini par leur tourner le dos !




avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Jeu 26 Avr - 17:42

J'aime te lire.. tu mets de la buée derrière mes lunettes.

Oslo était devenu ton ombre donc.. c'est très poétique en fait si on voit ça du beau coté.

Tu as trouvé quoi plus difficile, aider Tonio ou aider Oslo ?

avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Jeu 26 Avr - 19:35

La difficulté était différente:

-Tonio, c'était un bonheur de communiquer avec lui tant qu'on était pas dehors. Vif, intelligent, avec une rapidité d'analyse des situations exceptionnelle. Qu'est ce que j'ai pu rigoler avec lui !
Mais dehors, tout était stress pour lui....et pour moi ! Ce n'était plus le même chien !
C'est moi qui ai dû m'adapter, anticiper pour le protéger. Pour NOUS protéger.

-Oslo et moi on a réussi à tisser un lien de confiance à la maison. Jamais dehors non plus.
Et encore...par exemple, il n'a jamais réussi à s'endormir la tête sur moi, comme font tous nos whippets. Il s'assoupissait un peu...dés qu'il s'en rendait compte, il s'en allait pour aller dormir ailleurs dans un couffin à lui. Et ça, c'est mon regret: la limite de notre communication. J'aurais voulu lui dire "laisse toi aller mon poussin...détend toi". Il n'était jamais détendu, c'était un stressé pathologique avec toutes les maladies liées: estomac, peau...
Ce sont les limites de notre communication qui m'ont chagrinée. C'est un grand regret dans ma vie.
J'aurais voulu lui dire "amuse toi un peu...tu ne crains rien...tu as le droit d'être joyeux ! Profite !". Mais rien à faire, c'est un chien qui a PRESQUE toujours été triste, mélancolique. La perte de sa femelle peut-être ? On l'aurait dit toujours "perdu dans ses pensées..."
Je ne saurai jamais.

avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Jeu 26 Avr - 21:15

Tu sais Peter nous a fait bizarrement confiance très rapidement mais cela ne fait que très peu de temps qu'il accorde sa confiance à des étrangers. Ca doit faire 2 ans maximum qu'il s'est mis à aller de lui même renifler l'arrière des invités et il ne se laisse caresser de temps en temps que par les personnes connues, il évite le contact direct avec les autres.
Avec les praticiennes en Shiatsu et Ostéo il faut un temps de "tournage autour".. genre elles doivent s'approcher de façon douce et codée à chaque fois, il se lève et part.. on recommence avec une approche douce .. etc.. jusqu'à ce que j'aide et qu'il accepte. A la fin il finit par s'endormir dans leurs bras mais le premier contact reste difficile. Il n'aime pas être touché s'il n'est pas à l'origine du contact en plus.

Il a mis 7 ans à acquérir cette confiance toute relative et il n'avait été maltraité "que" 3 ans.. Peut être qu'avec quelques années de plus tu aurais eu la chance toi aussi de voir cette évolution avec Oslo, mais 7 ans de misère c'était la moitié de sa vie, il ne lui en restait pas tant pour faire marche arrière du coup. Tu ne devrais pas t'en vouloir, il faut regarder tout ce que tu lui as apporté de beau et de positif, nous ne sommes pas des magiciens malheureusement, on ne peut faire que du mieux possible avec ce qui nous est donné. Je suis sûre qu'il a été heureux avec vous, même s'il n'était pas du genre à le montrer.
avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Jeu 26 Avr - 21:33

Oui, je suis sûre moi aussi que mon Oslo a connu des moments de bonheur, ou d'amusement, même s'il n'était guère démonstratif. J'ai surpris parfois des longs regards sur moi, brillants, comme des "boutons de guêtre" ! Sans parler de ses accés de léchouilles compulsives !

J'ai reçu aussi une ostéo à la maison pour ma Tinou à la fin de sa vie. Elle aussi avait une approche très progressive et douce.
Je vais raconter mon expérience des séances d'ostéo dans un autre post, rubrique santé.
avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Nath le Jeu 26 Avr - 23:10

Vous voulez que je vous dise, mesdames, vous êtes formidables et je le pense sincèrement (jamais de flagornerie chez moi). Vous avez une telle compréhension de ces chiens traumatisés. Je doute que tous les traumas aient la chance d'avoir des adoptants aussi ouverts et sensibles.
Quand je vois Darling, le copain trauma de Lancelot et son évolution lente, si lente et tellement minime et le manque d'analyse et de compréhension de sa propriétaire ... des fois je me dis que moi et Lancelot (surtout Lancelot d'ailleurs) arriverions peut-être à le faire progresser. Ce whippet me paraît si triste  No
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Ven 27 Avr - 0:00

Perso je ne me trouve pas formidable du tout du tout huhu..

Mes loulous ont été formidables par contre, ça oui.. ils m'ont scotchée plus d'une fois par leur courage.
Je ne serais pas du tout en phase avec un chien agressif par contre. Mais je crois que je dois être faite pour les traumas puisqu'ils arrivent chez moi sans que je le choisisse (je ne savais rien de Peter et pour Pedra je me doutais un peu vu l'endroit d'où elle venait mais ce n'est pas du tout ce qui a motivé mon choix. Pedra a été un coup de coeur, un vrai, énorme..). En fait je m'épanouie en même tant qu'eux, c'est juste une très belle rencontre.

Il est vrai que cela demande quand même un minimum de connaissances sur la communication avec les loulous et le comportement à adopter selon les situations, mais surtout pour éviter les boulettes et stimuler à aller dans le bon sens avec les bons gestes et les bons comportements.

Car LE truc qui change tout, LE truc le plus important.. c'est un chien bien dans ses papattes. Asa a fait beaucoup plus que moi j'en suis sûre. C'est elle qui leur a servi de guide, elle qui les a rassuré, elle qui a montré à Pedra les trucs que font les chiens. Genre aboyer sur tout ce qui passe devant le portail par exemple.. Pedra qui se sauvait direct dedans quand Asa allait aboyer au début était devenue un vrai chien de garde, avec la brosse et tout et tout !!.. bon si quelqu'un passait le portail la miss courait se cacher dedans huhu, mais elle avait bien appris la leçon et avait l'air hyper féroce ma grenouille !

Aujourd'hui encore Peter continue de progresser grâce à Joséphine.

J'en veux pour preuve ce qui est arrivé à Peter quand il a perdu Pedra après avoir perdu Asa. Il a régressé quasi case départ ! Il retremblait de peur devant mes neveux, la foule le terrifiait à nouveau. Bref il n'était plus en sécurité.. et pourtant j'étais là. Mais je ne suffis pas. Je suis une humaine, du coup je ne peux être garante du comportement des autres humains je suppose. Il a besoin d'un autre loulou pour se sentir tranquille.

Joséphine avec sa confiance à toutes épreuves et son besoin de sauter sur tout le monde et faire des bisous a fait merveille. Elle était vraiment ce qui lui fallait. Au bout de quinze jours j'ai vu la tendance s'inverser (même si j'ai dû apprendre en même temps à la demoiselle à ne pas sauter sur tout le monde, exercice périlleux du coup pour ne pas faire passer le mauvais message à Peter huhu..). Depuis il n'a cessé de progresser de façon impressionnante, à tel point que je peux le lâcher maintenant en balade et qu'il croise la plupart des gens sans faire de gros écarts. Il a encore certaines têtes (ou odeurs comme la cigarette) qui lui font peur mais du coup il fait un petit détour ou revient vers moi pour éviter d'être trop proche de la personne.

Puis une autre preuve.. les traumas/humains vont approcher beaucoup plus facilement une personne avec un chien. Comme si le fait que l'humain ait un chien qui lui fasse confiance soit un gage de fiabilité (toute relative certes, mais bien réelle apparemment).

Les loulous sont les meilleurs des médiateurs et les meilleurs des thérapeutes. Je pense qu'elle n'a pas d'autre chien la dame ?
avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Nath le Ven 27 Avr - 6:42

Non, pas d'autre chien même si elle promène souvent Darling avec une amie qui a un jack russel.
elle a 83 ans, l'a sorti de la Spa, ce qui est un beau geste mais je vois bien que dans sa façon d'être avec lui, elle le conforte dans ses craintes ... même s'il y a eu une amélioraton depuis que je les connais. Je peux le caresser et il manifeste maintenant un tout petit contentement à voir mon loulou..
Darling est un trauma par rapport aux humains, principalement les hommes, mais il est comme dans une bulle qui l'empêche aussi d'avoir une intéraction normale avec ses congénères. Je pense qu'il se sent mieux en intérieur, la mamie le laisse dormir avec elle, elle doit respecter ses besoins de lévrier. Par contre à l'extérieur, c'est une autre histoire
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Ven 27 Avr - 10:29

La dame à 83 ans risque d'avoir des difficultés à changer son comportement et apprendre de nouvelles choses, mais sait-on jamais.

La plupart des humains quand ils sont confrontés à un chien qui a peur font ce qu'ils feraient avec leurs enfants.. ils essayent de rassurer en caressant, parlant doucement ou même évitant l'objet de la peur. C'est carrément l'inverse de ce qu'il faut faire mais il est très difficile de le faire comprendre aux maîtres. Si elle est open tu peux le lui expliquer de façon simple.

Si le loulou est trauma humains uniquement ça devrait être un poil plus facile pour la dame de faire ce qu'il faut. Si tu peux (et a envie) tu peux lui dire que pour aider Darling le mieux est de dire aux autres personnes quand elle en rencontre d'ignorer Darling et de rester calme elle même. Il faut aussi qu'elle laisse à ce dernier la possibilité d'aller de lui même vers les humains. Il est important de ne surtout pas le forcer et de lui laisser la possibilité d'aller les renifler par derrière parce que c'est toujours comme ça que c'est plus facile pour eux. Elle doit pour l'aider multiplier les rencontres avec des humains calmes et zen, qui vont ignorer le ouaf et le laisser reprendre confiance. C'est la répétition des rencontres qui se passent de façon positives qui vont faire le travail.

Mais il est clair que sans autre chien c'est beauuuuucoup plus long.. C'est étrange par contre qu'il n'interagisse pas facilement avec ses congénères, il a peut être un petit syndrôme de privation en plus, ou de mauvaises expériences de ce coté là aussi ..

L'extérieur est toujours plus difficile pour les traumas, je suppose parce que les dangers peuvent être multipliés et pas de moyens de se cacher ou de fuir. Peter a commencé à aller vers les invités dans la maison mais ça a mis un peu plus longtemps pour les humains à l'extérieur.

Il a quel âge le loulou ? Je suppose que s'ils l'ont confié à une dame âgée il doit avoir un certain âge lui aussi ?
avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Nath le Ven 27 Avr - 11:43

Elle ne se rappelle même plus de son âge, elle m'a parlé vaguement de 7 ans sans certitude (elle ne sait pas où elle a mis le carnet de santé ... soupir)
Je ne la sens pas ouverte au changements dans son attitude et aux "efforts" qu'il faudrait faire pour Darling. J'ai néanmoins réussi à lui faire prendre un rendez-vous pour un détartrage, ce pauvre chien avait des avulsions naturelles tant les dents étaient entartrées !!  et à lui faire mettre un pull l'hiver (pull que Lancelot lui a gentiment offert) quand elle n'oubliait pas parce qu'elle ne le retrouvait pas. Parfois la moutarde me monte au nez mais je reste diplomate, elle n'est pas méchante mais elle ne s'occupe pas de Darling comme il le faudrait


Dernière édition par Nath le Ven 27 Avr - 15:24, édité 1 fois
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Ven 27 Avr - 15:22

Oh là lààà...quelle cata ! Ca me rappelle le premier propriétaire du Kiki, à un âge canonique il s'est acheté ce whippet pour ne jamais le sortir (les besoins se faisaient dans la maison et sur le balcon), il avait une balle lancée dans les parties communes de l'immeuble, dans les sous sol !
Et à part ça le monsieur perdait complètement la tête.
S'il n'y avait pas eu un jeune homme de son immeuble qui se proposait de le sortir dans le quartier, et qui en profitait pour demander de l'aide à une de mes amies qui promenait ses galgos....où serait-il à ce jour ?

Comme quoi, c'est toujours une chaîne de solidarité qui font que les choses se font.

Pour le reste, je rejoins Teatime.

avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Nath le Ven 27 Avr - 15:26

Pendant qu'on est sur le sujet du grand âge de certains propriétaires. J'aimerais savoir ce que va devenir Darling un fois la mamie décédée (bon, à 85 ans, il peut être légitime de se poser la question) mais comment lui poser la question, savoir si elle a pris des dispositions, c'est délicat. Mais je pense à ce lévrier qui pourrait repartir en SPA si son fils ne le prend pas en charge
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Ven 27 Avr - 16:46

Tu pourrais lancer un sujet sur les problèmes de santé et l'hospitalisation (les tiens, ceux d'une amie ou inventé..) si elle enchaine sur les siens tu peux en profiter pour lui demander si elle a quelqu'un pour lui garder Darling dans le cas d'une hospitalisation en urgence par exemple (pour une chute ou autre..). Tu verras bien ce qu'elle répond.

Si comme moi tu es une piètre menteuse et qu'il te faut un cas concret tu peux prendre celui d'un monsieur de mon village très agé hospitalisé en urgence et dont la tortue est seule dans la maison sans nourriture et sans eau ?? depuis 8 jours.. Le fils ne répond pas au téléphone et le monsieur est à coté de la plaque..
avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Sam 28 Avr - 14:56

Oui ça me parait une bonne suggestion...
avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Nath le Mar 1 Mai - 11:09

Hier, petite balade avec la mamie et Darling ; elle me parle qu'à son décès son fils reprendra son appart, j'ai sauté sur l'occasion, pensez bien. "En cas d'hospitalisation, que je lui dit, c'est votre fils qui s'occupe de Darling ? "oui" elle me répond-t-elle (ouf !) ;  et j'enchaine : "Darling (qui a peur des hommes), ne le craint pas ?" "non, pas du tout".
Me voilà rassurée, son fils a 63 ans, ça n'est pas vieux.
Mais la petite dame pédale quand même un peu dans la choucroute. J'arrive vers elle et que vois-je, Darling détaché sur une partie du parcours où il passe une route à 70km/h à peine à quelques mètres. Mon sang n'a fait qu'un tour. C'est la première fois en 2 ans que je vois ce whip détaché, trauma qui plus est. Elle m'avait raconté qu'une fois il lui avait échappé et qu'il avait couru vers cette fameuse route et qu'elle avait eu du mal à le rattraper (elle a quand même 83 ans !!). "Ah mais il n'y a que sa maman qui compte" se justifie-t-elle, alors là, je n'ai pas pris de gants, je lui ai dit que c'était trop dangereux, maman ou pas, que tout passif qu'il soit, l'instinct reste l'instinct et qu'en plus il y a du gibier qui traverse notre bois de promenade ! Elle m'a écoutée et l'a remis en laisse. J'espère qu'elle ne va pas me refaire le coup un jour où je ne la rencontre pas pale  elle peut tout à fait avoir oublié ce que je lui ai dit et l'amie qui l'accompagne a renoncé à lui faire entendre raison sur certains points


Dernière édition par Nath le Mar 1 Mai - 11:29, édité 1 fois
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Teatime le Mar 1 Mai - 11:16

Bon ben c'est déjà une bonne chose bien rassurante.

Pour le reste tu ne peux malheureusement pas tout gérer.. c'est dur de se sentir impuissante certaines fois mais essaye de ne pas trop stresser pour des choses que tu ne peux maitriser. Tu fais déjà beaucoup, après il faut faire confiance ..aux petits anges gardiens.. j'en connais qui ont de sacrés biceps Rolling Eyes
avatar
Teatime

Messages : 1347
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Anne le Lun 7 Mai - 12:05

Quel bonheur de vous lire et de retrouver ce que j'ai vécu avec certains de mes lévriers...
Vous avez su vous remettre en question, vous mettre à la portée de vos compagnons, c'est une aventure tellement profonde, dont on ne sort pas toujours indemne, mais tellement plus vrai.
Je vais vous parler de mes deux galgos.

La première, Ava est arrivée d'Espagne à 4 mois et demi, après une adoption de 3 semaines à l'age de deux mois.
J'avais deux doberman déjà, ils l'ont accueillie sans problème.

Nos relations étaient simples, mais il y avait chez elle un éloignement poli, une forme de distance mentale et mon dieu avec les personnes, la fuite assurée.

C'était assez étrange, elle était proche de moi sans l'être vraiment, comme si elle était ailleurs, tout en me gardant toujours à l'oeil.

Elle se basait aussi beaucoup sur les dobbys qui eux étaient parfaitement à l'aise avec les humains... comme j'ai des possibilités de les lâcher en toute sécurité, nous avions des promenades où elle pouvait vraiment se défouler, mais... quand survenait un humain, plus personne... elle se mettait en sécurité, mais jamais ne brisait le visuel entre elle et moi, elle revenait quand le danger était passé.

Je me souviens d'une fois, j'étais dans le bois, voila qu'arrive un groupe de randonneurs du troisième age, pas moins de 20 personnes, imaginez la panique, la voila qui file se cacher derrière un tas de bois, je voyais sa tête dépasser, je la voyais me regarder, comme je la connaissais quand même un peu je ne m'affolais pas outre mesure et de fait elle revint dès qu'ils furent passés, mais même alors notre relation n'était pas "complète".

J'ai donc j'ai fait appel à une personne pratiquant la communication animale, Ava avait alors dans les 1 an et demi, le résultat de cette communication fut décisif dans notre relation.

Ava est très sensible au moindre bruit, à la moindre agitation, elle est toujours sur le qui vive, lors de la communication elle a dit que pour elle c'était toujours synonyme de catastrophe. Elle dit aussi qu'elle ne savait pas si elle allait rester dans ma maison et qu'elle ne savait pas si je l'aimais... quand j'ai lu le compte rendu j'étais en larmes, penser qu'elle puisse douter de mon affection était terrible.

J'ai repensé alors à cette adoption si courte en Espagne, (la communicatrice l'ignorait) sans doute avait elle été traumatisée par cet abandon, entre autre chose. La dame me conseilla de lui parler, de lui expliquer qu'elle ne partirait jamais de chez moi, que je l'aimais...

J'aurais fait n'importe quoi pour qu'elle se sente bien, pour que nos relations soient plus harmonieuses alors je lui ai dit, j'ai mis tout mon cœur dans mes mots, j'ai plongé dans son regard d'ambre, j'étais tellement triste qu'elle puisse douter...

Le lendemain soir, je regardais la télévision, quand je la vis se lever de son lit et venir vers moi... nos regards se sont croisés, dites moi avez vous déjà senti quand le lien est là, quand ils vous donnent leur cœur, je fais bien une différence entre la confiance et le lien de cœur.. ce soir là son cœur était dans ses yeux, j'en pleure encore en écrivant des mots, elle monta précautionneusement sur le canapé et vint se caler contre moi, tout doucement... depuis ce jour, elle a aujourd'hui 5 ans, entre nous un lien presque douloureux s'est installé tant il est fort, c'est ma fille...

Elle continue à progresser, depuis l'été dernier elle ose venir sentir les personnes, par derrière, ceux qu'elle voit régulièrement en balade ont le droit de la caresser, mais les autres, elle les aboie, jamais ils ne pourront l'approcher. Je sais quand arrive un humain avec ou sans chien, les vocalises sont totalement différentes, elle est tellement sensible, se fait peur toute seule.

La promener en ville est un très grand stress, pas moyen de lui faire croiser une personne sur le trottoir sans qu'elle tente de partir à l'opposée, pourtant je l'ai socialisée depuis qu'elle est toute petite, mais voila, elle a un passé qui continue de la poursuivre, je fais un travail avec elle aidée par ma véto ostéopathe...mais sans qu'elle soit touchée, Ava accepte de se laisser soigner mais ne veut pas qu'on la touche.

Je vois qu'Elliotness a aussi eu recours à un ostéo, je ferai part de mon expérience quand elle aura ouvert un post à ce sujet.

Bon j'arrête pour aujourd'hui, j'ai déjà trop écrit, mais pour conclure, les lévriers qui nous demandent un "travail" pour qui il faut faire preuve de patience, qui nous obligent à nous mettre à nu, nous apportent bien plus qu'une simple "expérience" je parlerai une autre fois d'une rencontre avec une galga de 9 ans que j'ai eu en accueil qui elle aussi avait un lourd passé, toutes ces rencontres nous construisent, nous rendent humbles, et plus que tout nous apprennent ce que veut dire le mot aimer... merci à ces lévriers, à ces chiens traumas de nous permettre de les aider. Merci

Anne

Messages : 72
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 53
Localisation : bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Elliotness le Lun 7 Mai - 15:58

Anne, tout ce que tu écris, je crois l'avoir vécu aussi..."le jour où" il nous donne sa confiance pour la première fois...inoubliable !
avatar
Elliotness

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Anne le Lun 7 Mai - 17:06

Oui Elliotness bien évidemment que tu l'as vécu, ce jour là, même si on doit l'attendre longtemps nous "récompense' de tous nos doutes, nos découragements, ils sont LE Bonheur absolu, leur bonheur devient le notre et nous n'en voulons pas plus. Si ce n'est peut-être qu'ils puissent un jour laisser leur passé derrière eux à tout jamais, mais ça...

Anne

Messages : 72
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 53
Localisation : bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Nath le Mer 9 Mai - 7:50

Bel hommage aux galgos traumas adoptés ... ces jolis mots devraient raisonner en vous qui les connaissez bien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nath

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Anne le Mer 9 Mai - 9:40

Un très beau texte et si vrai... ils nous apprennent la patience, quelle que soit leur race, ils sont tous porteurs d'amour et d'enseignement, nous sommes là à les regarder, à les attendre, à juste les laisser vivre, comme ils le sentent en n'attendant rien... que de voir de nouveau la lumière envahir leur regard.

Anne

Messages : 72
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 53
Localisation : bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lévriers traumatisés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum