les chiens, antidépresseurs... ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Marie-Anne le Ven 31 Aoû - 18:34


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]







Pour les dépendants aux anti-drépresseurs ...adoptez un whippet ou deux !!!!
avatar
Marie-Anne

Messages : 1986
Date d'inscription : 27/07/2017
Localisation : Occitanie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Nath le Ven 31 Aoû - 18:47

c'est mignon
avatar
Nath

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Teatime le Ven 31 Aoû - 20:51

Oui et c'est vrai qu'ils sont adorables et savent quand on a besoin d'un câlin I love you

Par contre je peux témoigner que dans les cas de tristesse profonde, les pauvres loulous souffrent avec nous et c'est terrible pour eux.

C'est marrant que tu viennes sur ce sujet car y a une présidente d'assoce qui vient de pousser un cri d'alarme contre certaines femmes qui prennent des chiens comme pansements pour leurs plaies psy puis après les avoir porté aux nues finissent par les dénigrer et les abandonnent quand elles s'aperçoivent qu'ils ne sont pas la bouée de sauvetage imaginaire attendue.. J'ai été sidérée de ce que j'ai lu.

Comme toujours la PA traine dans son sillage des désaxés en mal de quelque chose.
Pauvres loulous, c'est vraiment moche, comme s'ils n'avaient pas déjà assez souffert.
avatar
Teatime

Messages : 1222
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Elliotness le Ven 31 Aoû - 21:44

EEEEEEEEEEEEEET OUI !

Je "lutte" en ce moment contre une personne de la clientèle du magasin qui VEUT adopter un lévrier, "petit, comme ceci, comme cela", "qui restera dans mon jardin" (non clôturé)" et puis vous savez, "même s'il part, les chiens on les retrouve toujours". Et cette dame, se croit tout permis, parce qu'elle a une maladie grave. Elle met du chantage à la maladie dans tout ce qu'elle dit. C'est monstrueux.

Je lui ai donc dit franchement ce que je pensais, poliment, progressivement, mais en fin de compte: très clairement ! J'ai été quasiment insultée en retour , parce que bien sûr elle a tous les droits, en tant que malade. Par exemple, je lui avais donné mon numéro de téléphone, cette dame m'appelait la nuit à trois heures du matin, ça lui paraissait normal….
Elle fait des caprices de petite fille, "seul un chien me comprendrait" dit-elle. Moi, comme vous, je pense que ces chiens là, (tous les chiens en fait), ont assez bavé comme ça, sans encore se fader un autre psychopathe !
Elle me mettait la pression: "Mais où vous les trouvez, vous, vos chiens ? Comment vous faites ?". Je réponds que je suis comme tout le monde, je réponds aux questions, je reçois les "inspecteurs" au besoin.
Elle m'a fait une crise de larmes sur le parking devant le magasin comme si j'étais un monstre, et comme si toutes les assoc de protection de lévriers étaient à mon image. Tant pis pour elle.

Mais des gens comme ça, il y en a des bataillons, je le sais par expérience. Ca ne me fait pas vaciller.
C'est pourquoi, je l'ai dit, je le redis, je le redirais encore s'il faut: il faut répondre à toutes les questions des assoc, ne pas se froisser, car vous n'avez PAS IDEE des cinglés qui se présentent à eux.

Et si vous postulez, soyez naturels, détendus, sincères, présentez le meilleur de vous même, parlez de la relation avec votre chien actuel. Eux sauront faire le tri, croyez moi. Si vous êtes une belle personne, ils le verront.
Surtout, ne cherchez pas "ce que je dois dire", "ce que je ne dois pas dire".
NA-TU-REL !

Hum….n'est-ce pas Nath ?


avatar
Elliotness

Messages : 2275
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par annsan le Ven 31 Aoû - 23:37

J'adore ces dessins, Marie-Anne. Et c'est tellement vrai.

C'est vrai, Michèle, les gens déboussolés sont de plus en plus nombreux. C'est moi qui suis en possession du téléphone du club canin où je suis éducatrice et je suis parfois effarée par certains appels... Shocked


Dernière édition par annsan le Sam 1 Sep - 7:13, édité 1 fois
avatar
annsan

Messages : 934
Date d'inscription : 01/08/2017
Localisation : La fin de la terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Elliotness le Sam 1 Sep - 6:01

Je précise que je sais ce qu'est être malade: j'ai fait huit ans de bénévolat dans les hôpitaux, dans des services "lourds".
Mais je n'admets pas le chantage affectif d'aucune sorte. C'est ainsi…

OUPS ! On était dans une page "humour" non ? Mille excuses.

avatar
Elliotness

Messages : 2275
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

les chiens antidépresseurs temporaires ?

Message par Nath le Sam 1 Sep - 6:24

On va en faire un sujet, j'en avais l'intension parce que j'ai lu des infos intéressantes dans le bouquin que je lis sur les chiens qui ont un maître psycho (c'est un terme que j'emploie et qui regroupe pleins de choses)
Je ne supporte pas le chantage affectif, ça fait disparaître en moi toute compassion et bienveillance.
avatar
Nath

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Nath le Dim 2 Sep - 19:04

"Les effets psychotoniques stimulants de la relation que nous avons avec les animaux de compagnie sont très puissants, aussi bien mis en évidence en psychologie qu’en physiologie. Mieux que des antidépresseurs, la relation homme-animal offre des solutions encore insoupçonnées dans certaines thérapies. L’utilisation de cette relation à des fins thérapeutiques s’appelle la ZOOTHÉRAPIE.

Pour les psychologues, nos animaux nous permettent d’exprimer notre propre non-dit émotionnel. La communication avec eux est plus du domaine du para-verbal, un chien ou un chat ne comprenant que 300 phonèmes (élément sonore distinctif du langage articulé). Plus que les mots, notre animal comprend nos émotions, exprimées à travers nos gestes ou intonations, y compris celles que nous nous efforçons de cacher et il les reproduit dans son comportement, inquiétude, agitation, prostration etc.. Pour le psychanalyste Didier Lauru « on s’adresse à son animal avec toute l’affection dont on aimerait être soi-même l’objet ». C’est comme lui attribuer un statut de « double de soi » et donc « se confier à lui permet de “lâcher” ses propres demandes affectives ». Nous avons également un besoin inné physio-psycho-affectif de toucher, de tendresse et de contacts physiques. Les exigences culturelles et sociales de nos sociétés limitent fortement ces contacts, le toucher est devenu codifié. Nous en arrivons au point de ne plus être conscients de ce manque. Le contact physique avec notre animal, non codifié, nous permet de combler ce besoin inné.

Les physiologistes rappellent quant à eux, qu’il a été montré sans ambiguïtés que lors d’une interaction homme – animal de compagnie un certain nombre de neurotransmetteurs sont relargués dans l’organismes tels que l’ocytocine, l’hormone du bien-être et de la solidarité, des beta-endorphines aux effets euphorisants et anxiolytiques, des phenylethylamines, proche des amphétamines, ou de la dopamine qui joue un rôle important dans la volonté et la motivation. En même temps, il est observé une diminution des taux de cortisol intervenant dans le stress. Il est remarquable de constater que ces changements physiologiques surviennent à la fois chez l’homme et l’animal.

Tout propriétaire d’animal de compagnie peut chaque jour faire l’expérience de ces effets psychologiques et physiologiques sur lui-même. Certains thérapeutes utilisent aussi les bienfaits de cette relation dans leurs schémas thérapeutiques : c’est la zoothérapie. La contribution de cette pratique qui existe au moins depuis le dix-neuvième siècle a été reconnue par le psychiatre américain Boris M. Levinson, dans les années 1950, que l’on considère comme le père de la zoothérapie. Depuis les champs d’applications de cette discipline ne cessent de se développer et incluent entre autres maintenant : la contribution au bien-être des personnes âgées souffrant de dépression, de solitude ou de maladie d’Alzheimer, l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de démence ou de schizophrénie, la diminution de la tension artérielle causée par le stress, la diminution de la douleur et la peur lors de procédures médicales ou la contribution au bien-être des personnes hospitalisées."

ArcaNatura
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nath

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Nath le Dim 2 Sep - 19:11

Personnellement je n'ai rien contre le fait de prendre un animal pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps, par contre ce qui est inacceptable c'est de le jeter comme une plaquettes de comprimés devenus inutiles lorsque les choses vont mieux et de considérer qu'il n'a plus rien à faire dans sa vie parce qu'il a joué son rôle thérapeutique.

avatar
Nath

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Marie-Anne le Dim 2 Sep - 19:33

Très intéressant tout cela !
avatar
Marie-Anne

Messages : 1986
Date d'inscription : 27/07/2017
Localisation : Occitanie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Elliotness le Dim 2 Sep - 20:47

Le texte est intéressant, mais je trouve qu'il enfonce des portes ouvertes (avec des mots savants) !
Oui, bien sûr, l'animal de compagnie apporte un bien être à la personne qui l'a désiré. Cela a toujours été comme ça ! Sinon….on se demande vraiment pourquoi on en aurait eu l'idée !
Croiser le regard d'un chien, établir un profond compagnonnage, etc...

Ce que je n'aime pas c'est quand l'animal devient le fameux "objet de transition" comme disent les psy. L'animal n'est justement pas un "objet", et il n'a pas à tout supporter.

Ainsi, il y a quelques années, j'avais rencontré une femme qui venait d'adopter un bouledogue français qui n'avait plus ses oreilles. Le petit garçon de son précédent foyer, qui avait ce chien conseillé comme "outil thérapeutique" par son psy, en avait fait son souffre douleur, en lui coupant les oreilles, et en lui faisant subir d'autres sévices.
Non, je ne suis pas d'accord.

Au risque de choquer, je tiens à dire aussi que le chien pour personne handicapée vivant seule avec lui, je ne suis pas d'accord. Là aussi, le chien qui est un outil 100% de son temps… je ne trouve pas cet esclavagisme concevable. J'ai appris par une éthologue que ces chiens n'ont pas une longévité normale, parce qu'ils deviennent assez rapidement, et profondément, dépressifs !
En revanche, bien sûr quand c'est dans un cadre familial, et quand le chien a une vie somme toute normale, quand le chien a "des pauses dans son travail", la relation est tout à fait admirable.

Cet avis n'engage que moi, et une amie éthologue.




avatar
Elliotness

Messages : 2275
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Marie-Anne le Dim 2 Sep - 22:12

En effet c'est souvent la question que je me pose en voyant les chiens éduqués pour accompagner les mal-voyants , les mal- entendants etc...cela doit être épuisant pour eux , autant psychologiquement que physiquement ...j'ose espérer que leurs maîtres les laissent de temps en temps se détendre...qu'ils puissent au moins galoper dans des espaces naturels ...ces chiens qui vivent constamment en ville , dans les transports en commun ...ce n'est plus une vie de chien !
avatar
Marie-Anne

Messages : 1986
Date d'inscription : 27/07/2017
Localisation : Occitanie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par annsan le Lun 3 Sep - 9:01

L'autre jour, en nous promenant, nous avons rencontré une gentille golden. Son maître était accompagné d'amis : il était malvoyant et la chienne était en mode détente. Elle semblait heureuse et bien dans ses patounes mais, il est vrai que lorsque je croise ces chiens quand ils travaillent je trouve qu'ils ont toujours un regard triste. C'est très difficile ces situations pour les animaux et je m'en rends bien compte lorsque nous allons faire du chien visiteur. C'est un moment de grande concentration pour les chiens et comme ce sont des éponges à émotion, ils captent tout le mal être des résidents. Lorsque je sens que Lou commence à saturer, je sors quelques minutes et nous marchons un peu avant de revenir, quand il a réussi à évacuer le trop plein d'émotions. Nous ne restons jamais au-delà d'une heure en intervention et ensuite, nous cherchons un endroit pour pouvoir enlever la laisse et courir et faire le fou-fou. Je n'imagine pas ce que peux ressentir un chien qui passe sa vie auprès d'une personne handicapée s'il ne peut pas profiter un peu de liberté. Il doit être terriblement frustré. Je trouve très beau que ces chiens puissent tant aider leur maître mais également profondément triste.
avatar
annsan

Messages : 934
Date d'inscription : 01/08/2017
Localisation : La fin de la terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Teatime le Lun 3 Sep - 13:18

Nath a écrit:Personnellement je n'ai rien contre le fait de prendre un animal pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps, par contre ce qui est inacceptable c'est de le jeter comme une plaquettes de comprimés devenus inutiles lorsque les choses vont mieux et de considérer qu'il n'a plus rien à faire dans sa vie parce qu'il a joué son rôle thérapeutique.


Le problème c'est que dans le cas de personnes psy, elles prennent le chien comme médicament miracle et qu'elles le jettent car elles se rendent compte qu'il "ne fonctionne pas" et du coup, en plus, en veulent au chien.. C'est une relation toxique au possible.

Pour ce qui est du chien d'aveugle, il faudrait peut être plutôt prendre une race faite pour le travail, les ordres, et en attente de cela comme un chien de berger. Les golden et labrador sont de bonnes pâtes mais n'ont pas été sélectionnés dans leur génétique pour ce travail. Ce sont des rapporteurs à la chasse.
Un chien de berger a besoin de travailler, c'est nécessaire à son mental. Je pense qu'il serait bien plus à son aise qu'un retriever dans le rôle de chien d'aveugle. Mais il est vrai qu'ils sont plus fougueux, pour certains moins dociles et beaucoup beaucoup plus exigeants coté dépense physique.. ce qui pose forcément problème.
avatar
Teatime

Messages : 1222
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Marie-Anne le Lun 3 Sep - 14:20

Le berger australien est tout à fait apte pour être éduqué en tant que chien guide ...l'éleveuse d'Izzy a élevé cette race quelques années et plusieurs de ses chiens sont devenus chiens guide pour mal-voyants , un est devenu chien de recherche dans les décombres ( tremblements de terre par ex ) ...attention tous étaient issus de lignées soigneusement sélectionnées pour leurs caractères et leurs aptitudes de communication avec l'humain ...comme ceux de Joseph Ortéga ...
avatar
Marie-Anne

Messages : 1986
Date d'inscription : 27/07/2017
Localisation : Occitanie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par coconice le Sam 8 Sep - 13:18

Juste mes 2 grains de sel:
- Nous pris un chien ( whippet ) sur les conseils du pédiopsychiatre afin d'aider mon fils qui avait disons une "fragilité".
Maintenant grâce aux soins ( pédopsychiatre, groupe de parole pédo-psychologique, orthophoniste ) il va mieux.
- Le chien a permis de le responsabiliser, de le canaliser.
Je ne dis pas que le chien l'a guéri, mais il a fait parti de l'équation.
Ou peut être que tout simplement il a mûri ...

Il est vrai qu'au sein de notre petite famille, il y a moins de tension depuis que le chien est là. Au pire, ça fait toujours un sujet de conversation.



coconice

Messages : 12
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 48
Localisation : Merignac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Nath le Sam 8 Sep - 13:51

C'est pourquoi personnellement je n'ai rien contre l'acquisition d'un animal, en l'occurence d'un chien dans le cas qui nous concerne, pour apporter un bien-être physique ou psychologique à l'humain ... que ce soit enfant, personne âgée. Mais il faut que les besoins du chien soient compris et respectés.
Les mots de la présidente d'une association de défense des galgos m'avaient frappée et fait réfléchir. Elle reprochait aux personnes cherchant à adopter de le faire pour notamment combler un manque affectif... cela m'a perturbée et je me suis demandée "mais pourquoi as-tu toujours eu des chats et des chiens et pourquoi les aimes-tu autant ? "  scratch on entre alors dans une introspection dont on ne veut pas forcément connaître la conclusion.
Et puis qu'importe la raison pour laquelle on adopte ou achète un animal tant qu'il a une belle vie auprès de nous ?!
avatar
Nath

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Teatime le Sam 8 Sep - 19:11

Nath ! On a des loulous parce qu'on aime leur compagnie tout simplement Laughing

Je n'ai rien à combler, j'aime mon chéri et mes fils, ma famille et mes amies, mais le monde canin et surtout celui des lévriers est celui dans lequel je me sens chez moi. Pas de prise de tête, pas de faux semblants, tout est clair, vrai. Puis tout se fait et se dit par le regard, les gestes et des choses indéfinissables.. C'est un monde doux et feutré que j'adore.

Certains aime contempler des aquariums, d'autres la pêche, d'autres peindre des toiles.. moi j'aime la compagnie des longs nez, que ce soit à la maison ou en balades. Ils sont de bonne compagnie et en plus ils sont sublimes à regarder  drunken  

J'aime aussi jardiner.. tu crois que là aussi quelqu'un va penser que je comble quelque chose ? ...enfin mis à part des trous  Razz   lol!

Nous ne sommes pas des névrosées, c'est sûr qu'il y en a, mais nous on aime juste nos loulous comme ils le mérite c'est tout, je crois que les échanges sur le fofo le prouvent.
avatar
Teatime

Messages : 1222
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par annsan le Sam 8 Sep - 19:50

Nath. il y a des moments où je crois que tu te fais des noeuds au cerveau, non ? Wink
avatar
annsan

Messages : 934
Date d'inscription : 01/08/2017
Localisation : La fin de la terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Elliotness le Sam 8 Sep - 21:29

Perso, c'est juste parce que un chien, un lévrier en l'occurrence, est vraiment un compagnon extra...avec qui j'ai des points communs: il aime la Nature, j'ai avec lui des échanges drôles, tendres, simples, et il me rend plus intelligente dans la mesure où j'étends grâce à lui mes possibilités de communication avec le vivant.

Je n'ai aucune manque affectif ou problème psy !

LE CHIEN POUR MOI NE REMPLACE AUCUN HUMAIN, IL A SA VALEUR PROPRE !

Ne nous faisons pas de nœud aux "boyaux de la tête" comme disait Coluche ! Very Happy



avatar
Elliotness

Messages : 2275
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Nath le Sam 8 Sep - 22:02

Mais non je ne me fais pas de noeuds au cerveau , cette réflexion m'a fait cogiter vraiment très peu de temps  Wink ... je l'ai trouvé un peu injuste parce qu'elle met dans le même sac 2 catégories d'adoptants très différents
avatar
Nath

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 49
Localisation : Montbėliard/Doubs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Teatime le Sam 8 Sep - 22:23

Je pense que certaines finissent par ne plus arriver à faire le tri..

C'est ce qui m'avait frappé avec la dame de l'assoce de Looping. Très gentille mais totalement le nez dans le guidon, au point de ne pas retenir les réponses que je lui donnais aux questions importantes qu'elle me posait. Totalement focalisée sur des choses sans aucune importance pour un whi non trauma et zappant les points cruciaux.

Je ne peux pas les blâmer, je sais que perso je ne pourrais pas le faire, il y a vraiment des folles dingues dans ce milieu, tant dans les assoces que du coté des adoptants. Je crois que quelquefois elles devraient prendre un peu de recul pour arriver à voir d'un autre angle et remettre les choses à leurs justes places.

Après certaines ont sûrement juste besoin de lâcher la pression et de pester un bon coup et là on met tout le monde dans le même sac et on le jette à la figure de qui veut bien le lire.. ça peut faire du bien aussi.. lol!
avatar
Teatime

Messages : 1222
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par annsan le Sam 8 Sep - 22:51

Le milieu de la protection animale me semble très particulier. Je l'ai un peu approché mais m'en suis vite éloignée car je m'y sentais très mal à l'aise.
avatar
annsan

Messages : 934
Date d'inscription : 01/08/2017
Localisation : La fin de la terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Teatime le Dim 9 Sep - 0:07

L'assoce que j'ai cotoyé à l'époque était très chouette tant que les fondateurs étaient là. Des infos top, un suivi excellent grâce à un fofo hyper vivant et plein de personnes de bonne intelligence, donc de l'aide avec des conseils et un partage vraiment sympa. J'ai adoré ce fofo et les personnes qui y venaient, ma cops de Tours et celle de Lyon en font partie. C'est quand les fondateurs ont passé la main que ça a commencé à se déliter, avec des manipulatrices qui oeuvraient dans le feutré pour arriver à prendre les commandes sans reprendre le navire.

Ca a donné une autre assoce dont je tairais le nom car certaines personnes qui en font partie sont de valeurs, mais la présidente est une manipulatrice de première qui ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Une horreur. J'en ai fait les frais parce que j'étais déléguée, alors que je n'avais rien demandé et que j'avais accepté pour rendre service parce que je me sentais redevable. Mais elle savait que je n'étais pas un mouton et que j'avais une certaine légitimité sur le fofo donc je devais dégager.. du coup elle m'agressait systématiquement de toutes les façons possibles et était d'une mauvaise foi hallucinante, à devenir dingue. Je n'ai pas jeté l'éponge pour autant, par respect pour l'assoce, mais j'ai eu des jours sans soleil.. L'assoce a fini par partir en cacahuète parce que les repreneurs n'avaient pas les épaules, surtout pas face à une torpille et la miss a pu récupérer ce qu'elle voulait pour monter la sienne.

Pas du tout, du tout, une belle personne..

J'ai vu des folles à la SPA quand j'étais bénévole aussi.. celles qui avaient du pouvoir car faisaient des dons qu'"on" ne voulait pas perdre. Je n'oublierai jamais cette vieille au chignon alambiqué qui emmenait un petit chiot qui lui léchait les doigts droit vers l'euthanasie dont elle se chargeait elle même. Un des pires souvenirs de ma vie, je m'en veux encore de ne pas avoir été capable de sauver ce petit être quand la fille m'a dit où était parti la vieille et pourquoi.

Mais j'ai vu de belles personnes aussi, vraiment belles, qui étaient là pour les loulous et se donnaient corps et âme. Peu résistent longtemps par contre, souvent dégoutées par les premières. Il est difficile de supporter la misère animale si on doit en plus supporter la méchanceté humaine.
avatar
Teatime

Messages : 1222
Date d'inscription : 25/03/2018
Age : 51
Localisation : alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Elliotness le Dim 9 Sep - 9:31

Oui, dans toutes les assoc, il y a de belles personnes, et d'autres...
avatar
Elliotness

Messages : 2275
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 58
Localisation : Le Cannet, Alpes Maritimes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les chiens, antidépresseurs... ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum